top of page

La langue maternelle / The mother tongue

Dans le vécu de chaque être humain, des scènes liées à l’enfance restent inscrites dans la mémoire. Elles peuvent être réelles ou symboliques.

 

La nourriture fait partie de cet héritage. Les pâtes sont notamment  une référence à la culture italienne transmise du côté maternel. La fabrication des pâtes avec ma mère tenait une place de choix. C’était un moment de communion entre elle et moi.

 

J’associe ce rituel à la «langue maternelle» dans son sens le plus large et le plus noble. Ce travail rend hommage à la transmission mère-fille et nous rappelle d’où nous venons et qui nous sommes.

In the life of every human being, scenes linked to childhood remain inscribed in the memory. They may be real or symbolic. 

 

Food is part of this heritage, Pasta, in particular, is a reference to the Italian culture inherited from my mother. Making pasta with my mother was an important part of my life. It was a moment of communion between her and me.

 

I associate this ritual with the ‘mother tongue’ in its broadest and noblest sense. This work pays homage to the mother-daughter transmission and reminds us of where we come from and who we are.

Provisional English translation : www.deepl.com/fr/translator

La pasta d'oro  

cadres_dores_2.png

La Pasta d'oro, installation © Suzanne Schnurrenberger

Les beaux draps

DSC00443_A_PT.jpg
DSC00537_CADRAGE_PT.jpg
DSC00536_B_PT.jpg

Les beaux draps, installation
 

Les beaux draps © Suzanne Schnurrenberger

Le pain perdu

Pain de seigle, emblématique du canton du Valais en Suisse

Emblematic bread from the canton of Valais in Switzerland

L'importance du pain de seigle dans l'alimentation des valaisans est attestée par des écrits datant de 1209 déjà. Le seigle est la seule céréale à pouvoir s'adapter aux conditions climatiques extrêmes ainsi qu'aux altitudes élevées. Dans les villages, le four qui servait à la fabrication collective du pain était chauffé deux ou trois fois par an. Ce produit rustique permettant une longue conservation était essentiel pour les habitants des vallées. Aujourd'hui, ce pain préparé par les artisans boulangers maintient la culture du seigle en Valais et sauvegarde les paysages.

The importance of rye bread in the daily diet of the Valaisans* is attested by writings dating back to 1209. Rye is the only cereal that can adapt to extreme weather conditions and high altitudes. In the villages, the oven used for the collective production of bread was heated two or three times a year. This rustic product, which allows for long conservation, was essential for the inhabitants of the valleys. Today, this bread made by artisan bakers maintains the culture of rye in Valais and preserves the landscape.

* Name given to the inhabitants of the Valais.

(Références : http://www.paindeseiglevalaisan.ch)

5033-2_PT_modifié.jpg
5034_2a_PT_modifié.jpg
5038-2a_PT_modifié.jpg
4993_03_PT_modifié.jpg
5074_PT_modifié.jpg

Le pain perdu, 5 photographies / The bread not lost, 5 photographs © Suzanne Schnurrenberger

bottom of page