Féminitude

Photographies  / photographs

Dans mon enfance, on me demandait souvent : " Tu es une fille ou un garçon ? "

Je fuyais la couleur rose, les robes, les dentelles, les princesses et les princes charmants, les souliers vernis, les poupées, les peluches, sauter à la corde. J'aimais le foot, grimper aux arbres. Siffler dans la rue. J'aimais jouer aux billes.  Au baby-foot et au flipper, j'étais presque imbattable...

Aujourd'hui le rose est une de mes couleurs préférées, elle représente ce long cheminement de la féminitude à la féminité, loin des clichés habituels. La féminitude comme une féminité en souffrance. Elle rend compte des étapes qu'il a fallu traverser pour rencontrer ma propre féminité qui inclut finalement la personne que je suis dans tous ses aspects. Rien n'est définitivement masculin ou féminin. Les frontières sont étanches.

When I was a child, I was often asked: "Are you a girl or a boy? "
I hated the colour pink, dresses, lace, princesses and charming princes, polished shoes, dolls, fluffs, jumping rope. I liked football, climbing trees. Whistling in the street. I liked to shoot marbles. At baby-foot and pinball, I was almost unbeatable...

Today pink is one of my favourite colours, it represents that long journey from a femininity in suffering towards an assumed femininity, far from the usual clichés. It represents the steps I had to go through to meet my own femininity, which finally includes the person I am in all its aspects. Nothing is definitively masculine or feminine. The borders are watertight.

Provisional English translation : www.deepl.com/fr/translator

DSC00312_B_WEB.jpg
DSC00324_B_WEB.jpg

NEXT      BACK     WORK